Study_capital

Dollar américain fort ???

TVC:DXY   Indice devise Dollar U.S.
On en a très peu parlé, et pourtant c'était l'un des rassemblements les plus importants de l'année.
Et ce qui s'en est suivi a été assez spectaculaire !

Le 14 juillet, la veille de la réunion des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales du G20 qui ce sont réunis à Bali - représentant plus de 80 % du PIB mondial.

le dollar américain a atteint un sommet qu'il n'avait pas connu depuis 2002 !

Est-ce un problème ?

Un problème qui était très certainement le sujet de discussion le plus brûlant à Bali .
C'est pourquoi la baisse apparemment parfaitement programmée du dollar américain au cours des quatre semaines qui ont suivi semblait si évidente.
Il a chuté de plus de 3 %, ce qui, en termes de devises, représente un mouvement important sur une période aussi courte.

Mais il y a un problème plus important : la baisse du dollar n'a pas été durable, comme nous pouvons le voir ci-dessus, le dollar a fortement rebondi au cours des sept derniers jours.

Le problème qui se pose est lié à la prédominance du dollar américain dans les transactions et la dette mondiales, environ 85 % de toutes les transactions de change sont effectuées en dollars américains.
Plus important encore, environ la moitié de tous les prêts transfrontaliers et de la dette internationale sont évalués en dollars américains. Et, sans surprise, 61 % de toutes les réserves de change sont détenues en dollars.

Si les Américains profitent de leur devise lors de leurs voyages en Europe et en Asie cette année, il est vrai que le dollar permet d'acheter davantage, mais cette situation est en réalité très préoccupante.
Si ce renforcement se poursuit, il pourrait faire s'effondrer le système financier mondial.

Le monde a évolué à un rythme si effréné au cours de la dernière décennie qu'il est difficile de se souvenir de ce qu'était la situation la dernière fois que le dollar était aussi fort.
L'an 2000 est tellement loin, dans le rétroviseur qu'on a l'impression d'être dans le passé. À l'époque, la dette mondiale était légèrement inférieure à 100 000 milliards de dollars.
Cela peut sembler beaucoup, mais au niveau mondial, c'était gérable.

Aujourd'hui, c'est une autre histoire, la dette mondiale est montée en flèche pour atteindre plus de 305 000 milliards de dollars au premier trimestre de cette année.
C'est plus de trois fois le montant que nous avions il y a 20 ans.

Et c'est là le problème... C'est pourquoi la situation est différente cette fois-ci.

Les ministres des finances et les gouverneurs des banques centrales du G20 doivent trouver un moyen d'affaiblir le dollar américain, mais ils ne peuvent pas le faire sans le soutien de la Réserve fédérale américaine.

Le dollar américain s'est renforcé de plus de 21 % depuis janvier 2021, c'est une oscillation remarquable pour toute grande monnaie, et encore plus pour la monnaie de réserve mondiale.
Cela rend très difficile pour les pays d'absorber l'effet des taux de change des devises en ce qui concerne la dette libellée en dollars américains.

Les pays en développement sont toujours les premiers à tomber, le Sri Lanka a déjà fait défaut sur sa dette.
La Russie a fait de même, mais pour des raisons différentes, mais la probabilité d'un défaut de paiement dans une série de pays comme le Salvador, le Ghana, la Tunisie, le Pakistan, l'Égypte, le Kenya et l'Argentine semble augmenter de jour en jour.

Si on laisse une série de défauts de paiement se produire, cela deviendra une cascade et potentiellement un château de cartes.
L'ensemble du système s'effondre !

C'est pourquoi la Réserve fédérale devra agir pour affaiblir le dollar rapidement.
Les marchés en développement ne peuvent pas absorber la hausse rapide du dollar américain et l'inflation que nous avons.
Ces pays ne peuvent tout simplement pas gérer ou se permettre de refinancer toutes leurs dettes.

Clause de non-responsabilité

Les informations et les publications ne sont pas destinées à être, et ne constituent pas, des conseils ou des recommandations en matière de finance, d'investissement, de trading ou d'autres types de conseils fournis ou approuvés par TradingView. Pour en savoir plus, consultez les Conditions d'utilisation.