Tradingandco

ACHAT TOTAL : Le moteur essentiel pour une croissance verte.

Long
EURONEXT:TTE   TOTALENERGIES
La compagnie française TOTAL SE, anciennement connue sous le nom de TOTAL Fina Elf S.A. , est l'une des cinq principales sociétés pétrolières et gazières intégrées cotées en bourse au monde, en fonction des volumes de production, des réserves avérées et de la capitalisation boursière.

TOTAL est présent dans plus de 130 pays sur les cinq continents et a été fondé en 1924.

Les activités de la société sont divisées en quatre segments principaux :

- Exploration & Production.
- Intégration du Gaz , des energies Renouvelables & de l’électricité.
- Raffinage et Chimie, qui comprend l'ensemble de ses activités bioénergies et une nouvelle division Biocarburants.
- Marketing & Services, qui assure pour sa part la distribution et la commercialisation des produits pétroliers. La société a également des intérêts dans l'extraction de charbon et la production d'électricité.

Les segments Exploration & Production, Intégration du gaz , des énergies renouvelables et de l'électricité, Raffinage et Chimie, ainsi que Marketing & Services ont contribué respectivement à hauteur de 51,6 %, 16,4 %, 20,6 % et 11,4 % au résultat net d'exploitation en 2019.

Les + :

- L'action TOTAL est sous-évaluée de 28,3 % par rapport à sa juste valeur. (Prix actuel 35,86€ / Estimation : 50€)
- Le dividende de TOTAL (6,64%) est dans le top 25% des distributeurs de dividendes sur le marché français (4,6%)

Les - :

- Les intérêts ne sont pas bien couverts par les revenus
- Le dividende de 6,65% n'est pas bien couvert par les revenus

Les raisons d’acheter :

1) Les actifs bien répartis de TOTAL, les investissements en cours, les initiatives de réduction des coûts, le cash-flow, les actifs renouvelables et le démarrage de nouveaux projets permettront d'améliorer ses performances.

TOTAL a l'un des meilleurs profils de croissance de production parmi les grands groupes pétroliers, qui se caractérise par un portefeuille dont l'exposition moyenne est supérieure à celle de l'industrie dans les régions productrices d'hydrocarbures dont la croissance est la plus rapide au monde.
En dépit de la baisse des prix du pétrole et du gaz , la société a bénéficié d'une croissance importante de sa production grâce à de nouveaux projets. L'utilisation de technologies modernes dans le domaine du forage et les efforts déployés pour réduire le seuil de rentabilité aident également l'entreprise.

Comme l'exposition des géants pétroliers dans la région nord-américaine en pleine maturité est minime, les actifs en amont de la société ont un taux de déclin naturel plus faible et une durée de vie productive plus longue, ce qui donne à TOTAL un avantage concurrentiel important sur ses pairs.

La société est fermement axée sur l'investissement dans des actifs de qualité dans le monde entier. Au cours des trois derniers mois, les actions TOTAL se sont appréciées de 27,7 %, tandis que l'industrie pétrolière et gazière a progressé de 26,4 %.

2) Il est essentiel de préserver des liquidités dans un contexte de prix pétroliers étonnamment bas et de réduction de la demande mondiale en raison de l’épidémie de coronavirus.

Total et d'autres compagnies pétrolières et gazières ont été contraintes de retarder leurs plans d'expansion et de réduire leurs dépenses d'investissement pour préserver leurs liquidités. L'épidémie de COVID-19, la baisse des prix des matières premières et la diminution de la demande ont entraîné une réduction significative du flux net de trésorerie de la compagnie. Au cours des neuf premiers mois de 2020, le flux net de trésorerie s'est élevé à 2,74 milliards de dollars, contre 6,08 milliards de dollars il y a un an. Les mesures prises par l'entreprise pour préserver sa trésorerie lui permettront de continuer à investir dans des projets rentables, de renforcer son bilan et d'offrir des rendements intéressants à ses actionnaires.

TOTAL a décidé de réduire ses dépenses d'investissement pour 2020 à un niveau proche de 13 milliards de dollars, contre 18 milliards prévus initialement, en tenant compte de la baisse continue des prix des matières premières.

La compagnie a également mis en place des initiatives de réduction des coûts pour diminuer les coûts d'exploitation de plus d'un milliard de dollars par rapport aux niveaux de 2019.

3) TOTAL poursuit ses acquisitions stratégiques et ses accords avec des opérateurs existants dans des domaines à fort potentiel et continue de céder des actifs qui ne sont pas conformes à ses objectifs à long terme. La société a acquis des actifs d'une valeur de 5 991 millions de dollars, tout en cédant des actifs d'une valeur de 1 939 millions de dollars en 2019. TOTAL est en train de vendre des actifs non essentiels d'une valeur de 5 milliards de dollars sur la période 2019-2020, pour lesquels la société a déjà annoncé des ententes à hauteur de 3 milliards de dollars.

Durant les 9 premiers mois de 2020, la société détenait 2,7 milliards de dollars d'actifs et a procédé à la vente d'actifs pour une valeur de 1,1 milliard de dollars. L'acquisition de 37,4 % d'Adani Gas Limited et le paiement d'une deuxième tranche liée à l'acquisition d'une participation de 10 % dans le projet Arctic LNG 2 en Russie ont été remarquables.
TOTAL a conclu un accord pour vendre son portefeuille d'actifs non exploités au Gabon et la raffinerie de Lindsey au Royaume-Uni.

4) TOTAL a rajusté le niveau de production prévu en raison du faible taux de demande, principalement dû à l'excès d'offre et à la réduction des besoins liés à l'épidémie de COVID-19. La société prévoit désormais une production inférieure à 250 000 barils par jour, compte tenu du déclin des productions d'hydrocarbures en Amérique du Nord .

TOTAL s'efforce de devenir une entreprise à faibles émissions de carbone d'ici 2050 et a pris des mesures pour atteindre cet objectif. TOTAL a maintenu ses investissements prévus dans la production d'électricité à faible émission de carbone dans une fourchette de 1,5 à 2 milliards de dollars et s'efforce d'étendre son portefeuille de LNG dans le monde entier. La décision de TOTAL d'acquérir le portefeuille LNG d'Engie et de prendre une participation de 37,4 % dans Adani Gas lui donnera accès aux marchés du gaz et du LNG en pleine expansion en Inde. TOTAL a conclu un accord avec SSE Renewables pour acquérir une participation de 51 % dans le projet éolien offshore de 1 140 MW en mer du Nord écossaise. La société construit progressivement un portefeuille d'entreprises à faible intensité de carbone qui pourrait représenter 15 à 20 % de ses revenus d'ici 2040.

5) TOTAL s'efforce de gérer la dette à long terme de manière assez efficace et tente de la maintenir à un niveau gérable. Son ratio d'endettement a diminué au cours des dernières années. À la fin du 3ème trimestre, les liquidités de la société s'élevaient à 30 593 millions de dollars. Ce montant était suffisant pour faire face aux emprunts actuels de 14 980 millions de dollars.

Son ratio actuel à la fin du 3ème trimestre 2020 était de 1,35, soit mieux que le niveau du 4ème trimestre 2019 qui était de 1,21. Ce ratio est toujours bien meilleur que la moyenne du secteur, qui est de 1,2. Lorsque le ratio est supérieur à 1, cela signifie que l'entreprise sera en mesure de faire face à ses dettes dans un avenir proche et ce sans difficultés. A l'heure où chaque entité cherche à préserver ses liquidités dans un contexte d'incertitude résultant de l'épidémie de COVID-19, ce ratio élevé se veut rassurant pour les investisseurs.

Les raisons de vendre :

La crise géopolitique liée à l'exploitation mondiale, les prix irréguliers des hydrocarbures, les quotas de l'OPEP et la concurrence croissante dans le domaine spatial pourraient nuire à la rentabilité de l'entreprise.

1) TOTAL mène des opérations dans plus de 130 pays répartis sur 5 continents. Fait inquiétant, la société possède une importante production et des réserves situées dans des zones politiquement, économiquement et socialement instables, pouvant affecter de manière significative les volumes de production. En outre, les risques incluent les embargos et/ou l'expropriation d'actifs, les risques de change, le terrorisme et les troubles politiques/civils, entre autres.

Une partie importante des réserves et de la production pétrolière de la société étant située en Afrique, les problèmes socio-politiques de ce continent peuvent affecter les opérations de TOTAL et nuire à sa rentabilité. Le quota de l'OPEP et l'arrêt de la production en Libye ont eu un impact significatif sur les volumes de production de pétrole au cours du trimestre.

2) De par sa présence mondiale, TOTAL est exposé à la concurrence des grandes compagnies pétrolières et gazières nationales et internationales. Dans un contexte de réduction de la demande de pétrole due à l'épidémie de VID-19, la société continue de subir la pression d'ExxonMobil, de Royal Dutch Shell, de Chevron et de BP p.l.c. pour acquérir des actifs et des licences pour l'exploration et la production de pétrole et de gaz naturel et la vente de produits manufacturés à base de pétrole brut ou raffiné. Une augmentation de la pression concurrentielle de ses pairs pourrait avoir un impact sur les ventes, et en fin de compte sur les marges et la part de marché de TOTAL sur le marché mondial.

3) Une partie importante du développement de la production de TOTAL au cours des dernières années provient d'acquisitions d'actifs, exposant le groupe à des risques liés aux acquisitions. La société pourrait avoir du mal à s'aventurer prochainement dans des transactions rémunératrices en raison du COVID-19, dans la mesure où les vendeurs potentiels pourraient retarder la vente d'actifs pétroliers et gaziers par crainte de ne pas pouvoir récupérer la valeur réelle de leurs actifs, une situation qui pourrait affecter le taux de croissance.

La variation continue du prix des hydrocarbures a également un impact sur la rentabilité de l'entreprise. Malgré une production robuste, TOTAL ne parvient pas à tirer pleinement parti de l'augmentation des volumes de production en raison de la baisse des prix réalisés sur les hydrocarbures.

Synthèse :

TOTAL tire profit du lancement de ses projets, de ses actifs renouvelables, de son portefeuille de LNG et de son portefeuille croissant d'activités, dont l'exposition aux régions productrices d'hydrocarbures à croissance rapide est supérieure à la moyenne du secteur.

TOTAL a mis en place des mesures d'économie pour préserver la liquidité.

La rationalisation de son portefeuille et sa synchronisation avec les objectifs à long terme sont susceptibles de renforcer les opérations. La bonne répartition de ses actifs et ses investissements stratégiques permettront d'accroître ses performances. Au cours des trois derniers mois, les actions de TOTAL ont surperformé le secteur. Toutefois, la rentabilité de la société pourrait être affectée par la baisse continue des prix des matières premières.

Elle reste exposée aux risques liés aux acquisitions, car ces actifs représentent un volume de production important. Les activités de TOTAL dans certaines régions politiquement troublées et la concurrence croissante pourraient affecter sa rentabilité.

Commentaires

Accueil Screener d'actions Screener Forex Screener Crypto Calendrier économique A propos Caractéristiques du graphique Prix Parrainer un ami Règles de conduite Centre d'aide Solutions site web & courtier Widgets Solutions de cartographie Bibliothèque de graphiques allégés Blog & News Twitter