HLFNguyen
Éducation

Wheat fin de tendance baissière??

CBOT:ZWK2018   WHEAT FUTURES (MAY 2018)
Sortie flagrante du trend baissier initié durant la moisson de l'hémisphère Nord . Forte activité sur le marché physique mondial, avec des ventes de blé russe, argentin et français.

Pour l'instant aucune tendance haussière claire, et pas d'élément fondamental nouveau. A surveiller la météo en Argentine, qui pourrait impacter la récolte de maïs et de soja. Le soja argentin est notamment responsable de 40% des exports de tourteaux de soja mondiaux. Une baisse de rendement du soja Arg pourrait entrainer l'ensemble des commo agri à la hausse, surtout si elle est associée à une baisse du rendement des maïs Arg .

A suivre de près: le weather market HN
Pas ou peu de couverture neigeuse sur le sud de la Russie: pas de risque de dégât de gel avant -20°C pendant 3 jours consécutifs au moins.
Couverture neigeuse US: on parle de dégâts au Kansas et zone des blés d'hiver, mais il n'y pas eu d'emballement des marchés, ce qui vient alléger l'impact de cette news. L'effet des basses températures des semaines 52 de 2017 et 01-02 de 2018 est probablement négligeable.
EURUSD: 1.1943 , semble avoir trouvé une résistance autour des 1.2000
Pétrole: 69.20 poursuit sa hausse initiée en décembre. ça reste un soutien pour les agris.
Commentaire: Le 15/01/2018:

La batterie de rapports publiés par l'USDA ce vendredi a déclenché une perte de plus de 10c$/bu, ce qui est assez rare sur le wheat. En cause, la surface semée aux USA pour la récolte 2018, plus importante que prévue, même si elle reste basse par rapport aux 5 et 10 dernières années. Concernant l'ancienne campagne (celle qui est actuellement dans les silos), on note une augmentation de l'estimation de la production russe à 85MT, augmentant ainsi son potentiel d'export et la pression prix induite.

L'euro se renforce encore à 1.22xx, ce qui devrait pénaliser le blé UE et soutenir le blé US. Pas d'alerte météo en vue. Mise en place d'un couvert neigeux sur l'Ukraine annoncé pour cette semaine, ce qui devrait rassurer sur la production nouvelle récolte.
Commentaire: La parité €/$ est stable, il n'y a pas d'évolution du contexte fondamental majeur. Le blé us semble construire un canal horizontal entre les bornes 450-435. Le trend pourrait se ré-orienter en fonction de la valeur du dollar durant les jours et semaines suivantes.

Pour l'instant, l'origine Russe reste la plus compétitive, l'arrivée de la marchandise argentine pourrait aussi renforcer la pression d'un bilan mondial excédentaire.

Néanmoins, l'International Grain Council a avertit hier que la prochaine campagne pourrait connaitre une contraction du stock fin, ce qui n'était pas arrivé depuis plus de 5 ans. Cela pourrait engendré une plus grande nervosité des marchés face au risque rendements des prochains mois.
Commentaire: Le dollar continue de se déprécier, ce qui permet aux matières premières agricoles de se maintenir sur les échéances rapprochées. De plus, le manque d'eau en Argentine commence à créer un risque de baisse des rendements en soja et en maïs. Pour rappel, l'Argentine est le premier exportateur mondial de tourteaux. Si un accident significatif se réalise, ce sont 30% des exports mondiaux de tourteaux de soja concernés. Cela pourrait initier un rally sur le premier semestre 2018 sur les autres tourteaux, la graine de soja, le blé et le maïs. Le marché fourragé mondial est lui aussi concerné. Le maïs, en premier lieu, pourrait perdre 3MMT, une baisse directe sur les échanges mondiaux. La consommation de viande ne baissant pas pour autant, c'est une opportunité pour le marché du blé. Un rationnement de la consommation de maïs pourrait alléger les bilans blés, notamment en Russie, en UE, et aux USA.

La baisse du dollar pourrait continuer à soutenir les marchés dans leur ensemble. Néanmoins, les stocks fin de campagne sont encore lourds. Pas d'affolement pour l'instant, les achats internationaux sont dominés par la Russie, et la récolte argentine commence aussi à faire parler d'elle. C'est un élément de pression pour les blés US, qui ne pourront pas s'envoler comme les cryptos, au grand désespoir des producteurs mondiaux.

Dans ce contexte, la météo sud-américaine reste le principal élément perturbateur des prochaines semaines. Hors aléa climatique, on peut dire que le marché a trouvé son range d'équilibre pour la fin de la campagne commerciale 2017/2018. Sur le ZWK8 je reste acheteur entre 423.75 et 430, et vendeur de 445 à 450 pour jouer le range. Je reste toutefois méfiant et ne chercherai pas à tenir des positions sur sortie de range par le haut couplé à une confirmation de baisse des rendements soja et maïs argentins.
Commentaire: Le scénario de risque soja/maïs argentine se poursuit, et s'associe à la faiblesse du dollar. Les cours du blé ZWK8 progressent et dépassent leurs plus hauts récents. Sur le court terme, le niveau 460/462 travaillé en ce début de semaine se confirme comme résistance. Une cassure par le haut pourra ensuite permettre de viser les 470-472.

La paire euro/dollar semble avoir marquer un point haut à 1.25, c'est un élément d'instabilité. Le dollar index a lui aussi amorcé une phase de consolidation après avoir touché un plus bas à 88 fin de semaine dernière.

Dans l'actualité récente, le dernier appel d'offres algérien pour achat de blé a été remporté par l'Argentine et la France, sans grande surprise. Il porterait sur un volume supérieur à 500KT. Si la ventilation exacte des origines est inconnue, le marché français en profite tout de même pour se renforcer et suivre la hausse des marchés à termes. C'est un signal positif pour les prix à court terme.

Pour l'instant, les principaux sujets d'incertitudes restent la météo argentine, mais aussi brésilienne; des pluies importantes retardent les récoltes de soja, et les semis de maïs de ce pays. Ces éléments, ainsi que l'activité import/export mondiale restent des éléments de soutien. Pour autant, on restera attentif à l'évolution de la valeur du dollar. Si le dollar faible d'aujourd'hui permet au blé US de gagner en compétitivité, il n'en reste pas moins vrai que le blé russe reste largement prédominant sur la scène mondiale. Les exports US ont encore besoin de dynamisme, et de faire face à leurs concurrents internationaux.

De ce fait, aucune inversion de tendance de long terme ne se justifie d'un point de vu rationnel et fondamental. On surfe donc sur une hausse fondée sur des rumeurs, des conjectures et des faits à vérifier. Pour l'instant, je reste peu convaincu par la solidité du rally. L'Europe vient une nouvelle fois d'abaisser son objectif d'export de blé à la baisse, en alourdissant son stock de fin de campagne. Le combat du commerce international promet encore une course aux prix bas, entre la Russie, les USA, l'Argentine et l'UE. Ce rally me semble donc une bonne opportunité pour vendre une ancienne campagne largement excédentaire. Mon sentiment est plus partagé concernant la nouvelle campagne, où trop peu de choses sont connues pour se positionner.
Commentaire: Les dernières notations de culture des blés d'hiver américains, rapportés ce jour, mettent en avant un état dégradé de la culture en place (récolte 2018). Pour rappel, la dernière situation semblable date de 2013, où les rendements finaux étaient finalement proche de la moyenne. Une période de volatilité haussière se met en place sur les cours du blé.
FR Français
EN English
EN English (UK)
EN English (IN)
DE Deutsch
ES Español
IT Italiano
PL Polski
SV Svenska
TR Türkçe
RU Русский
PT Português
ID Bahasa Indonesia
MS Bahasa Melayu
TH ภาษาไทย
VI Tiếng Việt
JA 日本語
KO 한국어
ZH 简体中文
ZH 繁體中文
AR العربية
HE עברית
Accueil Filtre d'actions Filtre Forex Filtre Crypto Calendrier économique Comment ça marche Caractéristiques du graphique Règles de conduite Modérateurs Solutions site web & courtier Widgets Bibliothèque graphique Demande de fonctionnalité Blog & actualités Questions Fréquentes Aide & wiki Twitter
Profil Paramètres du Profil Compte et Facturation Mes tickets au support Contactez le support Idées Publiées Suiveurs Suivis Messages privés dialogue en ligne Se Déconnecter