08:36Janv 14, 2022Reuters

Les actions européennes dans le rouge, EDF plonge, SAP brille

Les principales Bourses européennes reculent en début de séance vendredi, dans le sillage de Wall Street et des grandes places asiatiques, de nouvelles déclarations de responsables de la Réserve fédérale ayant ravivé les craintes liées à la remontée des taux d'intérêt et à l'inflation.

À Paris, le CAC 40 () perd 0,58% à 7.159,64 points à 08h35 GMT. A Londres, le FTSE 100 () cède 0,1% et à Francfort, le Dax () recule de 0,49%.

L'indice EuroStoxx 50 (.STOXX50E) est en baisse de 0,7%, le FTSEurofirst 300 (.FTEU3) de 0,49% et le Stoxx 600 (.STOXX) de 0,51%.

Les propos tenus jeudi par plusieurs dirigeants de la Fed, notamment sa gouverneure et probable future vice-présidente, Lael Brainard, ont conforté aux yeux des investisseurs le scénario d'une première hausse de taux dès le mois de mars.

Cette perspective a pesé sur la tendance à Wall Street, qui a fini en net repli (-1,42% pour le Standard & Poor's 500 ()), comme à Tokyo (-1,28% pour le Nikkei <.N225).

En Europe, le secteur technologique est le plus affecté par le mouvement de repli avec une baisse de 1,13% pour son indice Stoxx (.SX8P).

Les investisseurs attendent par ailleurs les chiffres mensuels des ventes au détail aux Etats-Unis et les premières publications de résultats dans le secteur bancaire américain, deux facteurs qui incitent à la prudence.

Aux valeurs, EDF () chute de 22,72% et se dirige vers sa plus forte baisse depuis son entrée en Bourse en 2005, après l'annonce de nouvelles mesures visant à limiter la hausse de la facture d'électricité des foyers français et la révision à la baisse de sa prévision de production 2022, qui pèseront lourdement sur ses résultats financiers.

À contre-courant de la tendance, le géant allemand des logiciels d'entreprise SAP () s'adjuge 1,16% à Francfort après l'annonce d'une croissance solide de ses revenus dans le "cloud" au quatrième trimestre et d'un nouveau plan de rachats d'actions.