10:19Janv 14, 2022Reuters

Allemagne-Le rebond de l'économie limité à 2,7% en 2021

L'économie allemande n'a pas retrouvé son niveau d'avant la pandémie en 2021, les pénuries de composants électronique ayant freiné le rebond de la production automobile tandis que les restrictions sanitaires pesaient sur la consommation, montrent les chiffres officiels publiés vendredi.

Le produit intérieur brut (PIB) de la première économie d'Europe affiche une croissance annuelle de 2,7% après une chute de 4,6% en 2020, la première année de la crise du coronavirus, selon les estimations de Destatis, l'institut national de la statistique, conformes au consensus Reuters.

Ces chiffres signifient que le PIB allemand est resté inférieur de 2% au niveau qu'il avait atteint en 2019, précise Destatis.

La quatrième économie mondiale s'est contractée sur les trois derniers mois de 2021 après deux trimestres de rebond, la recrudescence des infections dues au coronavirus ayant conduit à de nouvelles restrictions sanitaires qui ont handicapé les secteurs de l'hôtellerie-restauration et de la distribution, explique l'institut.

Une première estimation du PIB du quatrième trimestre suggère une contraction de 0,5% à 1%, a précisé un porte-parole.

Les exportations et la dépenses publique ont été les principaux moteurs du rebond économique de l'an dernier, poursuit Destatis.

L'Allemagne a porté ses nouveaux emprunts nets à 215 milliards d'euros l'année dernière, un montant sans précédent, après 130 milliards en 2020, pour financer les mesures de soutien mises en oeuvre face à la pandémie.

Le déficit public a atteint 153,9 milliards d'euros, soit 4,3% du PIB.

Le nouveau ministre des Finances, Christian Lindner, issu du Parti libéral-démocrate, a toutefois souligné vendredi que le recours à l'emprunt public avait moins augmenté que prévu en 2021 puisque le budget prévoyait jusqu'à 240 milliards d'euros d'endettement supplémentaire.

"Nous faisons donc ce qui est nécessaire sans épuiser nos possibilités", a-t-il dit avant de réaffirmer la volonté de la coalition gouvernementale de respecter de nouveau dès 2023 la "règle d'or" budgétaire inscrite dans la loi fondamentale allemande, qui encadre strictement le recours à la dette publique.