Les actions reculent face à la hausse des rendements et du pétrole

Les principales Bourses européennes reculent en début de séance mardi, les investisseurs jouant la prudence sur fond de remontée marquée des rendements obligataires et des cours du pétrole.

À Paris, le CAC 40 (PX1) perd 1,14% à 7.119,38 points vers 08h45 GMT. A Londres, le FTSE 100 (UK100) cède 0,69% et à Francfort, le Dax (DB1) abandonne 1,02%.

L'indice EuroStoxx 50 (.STOXX50E) est en baisse de 1,15%, le FTSEurofirst 300 (.FTEU3) de 1,13% et le Stoxx 600 (.STOXX) de 1,12%, au plus bas depuis huit jours.

Les contrats à terme sur les principaux indices américains suggèrent une baisse marquée de Wall Street après le week-end de trois jours du Martin Luther King Jr Day.

Les marchés attendent d'une part la suite des publications de résultats dans le secteur bancaire américain (Goldman Sachs doit publier les siens avant l'ouverture des marchés à New York), d'autre part les décisions que prendra la Réserve fédérale la semaine prochaine, certains analystes n'excluant plus une nouvelle accélération du resserrement de sa politique monétaire.

Ce regain d'incertitude quant à l'évolution de la stratégie de la Fed influence surtout les marchés obligataires, ce qui se traduit par une nette remontée des rendements: celui des bons du Trésor américain à deux ans (US2YT=RR) a atteint son plus haut niveau depuis février 2020, avant la crise du coronavirus, à 1,058%, le dix ans (US10YT=RR) évolue à plus de 1,83% et son équivalent allemand (DE10YT=RR) a de nouveau frôlé zéro.

Parallèlement, les cours du pétrole affichent une nouvelle fois une hausse soutenue après l'attaque attribuée à des rebelles houthis aux Emirats arabes unis, qui fait craindre un regain de tension sur l'offre. Le Brent (BRN1!) prend 1,13% à 87,46 dollars le baril après un pic de près de sept ans à 88,13 dollars.

Logiquement, les valeurs pétrolières et parapétrolières européennes en profitent: leur indice Stoxx (.SXEP) gagne 0,48%, la seule hausse sectorielle du début de séance. À Paris, TotalEnergies (TTE) prend 0,78%, CGG (CGG) 1,35%, Technip Energies (TE) 1,4%.

A l'opposé, le compartiment des hautes technologies, sensible à l'évolution des taux d'intérêt, abandonne 1,97% (.SX8P).

Orange (ORA) cède 1,03%, ce que des traders expliquent par l'abaissement de la recommandation de Goldman Sachs, passé à la vente.

Continuez à lire
Connectez-vous ou créez un compte TradingView gratuit, et profitez d'un accès illimité à l'actualité financière mondiale, en temps réel.