ReutersReuters

Tavares (Stellantis) réitère ses critiques contre la norme Euro 7

L'incertitude quant à l'avenir de la réglementation européenne en matière d'émissions polluantes des véhicules offre à la concurrence chinoise un avantage supplémentaire, a estimé mardi le directeur général de Stellantis STLA, Carlos Tavares.

La norme dite Euro 7, destinée à fixer des plafonds plus stricts d'émissions polluantes à partir de 2025, est "une diversion par rapport à l'objectif majeur d'électrification", a déclaré le patron de Stellantis lors d'une conférence à Berlin.

"Je ne pense pas que l'Europe ait besoin d'Euro 7 (...)", a-t-il poursuivi. "Cela va détourner une partie de notre puissance de recherche et développement vers quelque chose dont nous n'avons pas besoin, alors que nos concurrents chinois entrent sur le marché avec la technologie unique des véhicules à batterie électrique."

"Pourquoi utilisons-nous nos ressources pour une technologie que nous voulons interdire ? Cela n'a pas de sens", a-t-il dit, alors que l'Europe a prévu de bannir les véhicules thermiques à compter de 2035.

Inscrivez-vous gratuitement pour obtenir la version complète
News unlock banner