TrustInStocks

CGG, retour du puit dans lequel elle se trouve?

Long
EURONEXT:CGG   CGG
Entre aujourd'hui et l'annonce des résultats 2021, le cours de bourse a prit 30%.
On passe d'une perte nette 2020 de 437 millions à 180 millions en 2021 soit une baisse de 59%

Rentrer sur CGG aujourd'hui c'est anticiper un retour à l'équilibre des résultats, mais est ce possible?
350 euros, c'est le cours de l'action en 2007. 15 ans plus tard il ne vaut même pas 1 euro .
Si vous étiez actionnaire de cette société vous auriez tout perdu, mais bon, apparemment : pas vendu pas perdu…

Oublions le passé et tournons nous vers l'avenir, le massacre du cours de bourse évoqué plus haut a pour vocation à vous prévenir quant aux risques, ce n'est pas une société de bon père de famille, ça c'est clair. EURONEXT:CGG
J'ai analysé beaucoup de sociétés du secteur pétrolier et gazier et j'observe un trend intéressent, beaucoup de valeurs surperforment le marché, le baril est à 120 dollars, le resserrement de l'offre profite à tout le secteur et donc à CGG qui dépend des investissements faits pas les majors pétrolières.

En effet, CGG figure parmi les 1ers fournisseurs mondiaux de services et de produits géophysiques destinés aux compagnies pétrolières et gazières. Le CA par activité se répartit comme suit :
- prestations de services géophysiques (67,6%) : prestations d'enregistrement, de traitement et d'interprétation de données sismiques terrestres et marines ;
- fabrication d'équipements sismiques (32,4%) : notamment appareils d'enregistrement et de transmission, vibrateurs d'acquisition de données sismiques, logiciels de traitement et d'interprétation des données, etc.
La répartition géographique du CA est la suivante : Europe-Afrique-Moyen Orient (46,3%), Asie-Pacifique (20,5%), Amérique du Nord (17,2%) et Amérique latine (16%).
source : https://www.zonebourse.com/cours/action/...

Les revenus de cette société dépendent donc des investissements pétroliers.

Heureusement ces sociétés sont prêtes à financer, vous trouverez ici un article des Echos :
https://www.lesechos.fr/industrie-servic...

On peut lire que :

" Aramco a continué à investir massivement dans le développement de sa production d'énergie fossiles, pétrole et gaz . Le groupe qui prévoit entre 40 et 50 milliards de dollars d'investissements en 2022 (contre 31.9 milliards en 2021), compte notamment porter ses livraisons à 13 millions de barils de brut par jour d'ici à 2027"

La tendance à l'investissement est donc là, CGG peut clairement capter une partie de ces derniers. De toute façon c'est très clair, si on assiste à une stabilisation des cours de brut, à minima à 70 dollars, le secteur ne peut que bien se porter. De mémoire TOTAL garanti son dividende à 40 dollars le baril, cela veut tout dire.
Alors oui j'entends déjà les petites voix qui me disent que : " les investissements sont dédiés à l'énergie renouvelable " surement, mais aujourd'hui, la rentabilité est garantie par les hydrocarbures et je ne les vois pas s'arrêter, je pense qu'ils iront jusqu'à pomper la dernière goutte de brut, comme ils l'ont si bien fait en mer du nord ou il n y a plus rien.

Maintenant qu'on a posé le socle fondamental, on doit parler du graphique parce que lui ne polémique pas.

C'est très simple on est en tendance haussière depuis octobre 2020 et en tendance neutre depuis Mars 2020 donc 2 ans.
La zone des 1,30 - 1,50 est très importante, elle correspond à une résistance 2020 - 2022 et à un support 2017 - 2019.

Le cours est soutenu par sa moyenne mobile 50 période weekly qui pointe verte le haut, on s'approche de la MM100 qui fait office de résistance, elle commence à s'aplatir.
Les volumes acheteurs ont été particulièrement élevés au mois de février, dépassant presque les niveaux de novembre 2020.
On voit donc bien de part les volumes et de part les moyennes mobiles que le titre intéresse les opérateurs, la tendance est les volumes ne mentent jamais.
Concernant le RSI , on voit qu'il a cassé sa ROB et qu'il se dirige vers la zone des 70, niveau clé.

Tout ces éléments viennent soutenir la thèse que CGG est de retour depuis ses plus bas, le titre se cherche, la cassure de la ROB touchée déjà 4 fois souligne qu'elle est bien perçue par le marché et que le jour ou elle la cassera signifiera un changement de paradigme.
Cette potentielle cassure amènera le titre vers la zone des 1.4 ce qui fait déjà 55% de hausse, si cette zone est cassée la fermeture des deux gaps sera le prochain objectif et donc un potentiel de 140%

Tout cela dépendra des investissements faits par le secteur pétrolier et de la résilience de la société afin de retrouver la rentabilité et donc rassurer le marché.

On surveillera donc les cours du pétrole et les résultats semestriels le 4 mai.

un petit like ne peut que me faire plaisir et m'encourager à suivre d'autres sociétés au potentiel intéressent, merci et à bientôt !

















Clause de non-responsabilité

Les informations et les publications ne sont pas destinées à être, et ne constituent pas, des conseils ou des recommandations en matière de finance, d'investissement, de trading ou d'autres types de conseils fournis ou approuvés par TradingView. Pour en savoir plus, consultez les Conditions d'utilisation.