Commodity-market-review

Revue hebdomadaire marché du coton 30/11/2020.

ICEUS:CT1!   COTTON NO. 2 FUTURES
Soutenez nous, en consultant gratuitement nos revues quotidiennes avec graphiques des stocks en couleur et cartes météo, sur notre site commodity-market-review.com

ANALYSE TECHNIQUE DU COTON

La semaine dernière, les contrats à terme du coton ICE US, ont clôturé en hausse à $ 73,27 cents la livre.
Les stocks ICE US de coton ressortent en baisse à 115929 balles. Le total des transactions au comptant s'établissent à 479062 balles cette semaine contre 395734 balles la semaine précédente , soit 83328 balles de plus cette semaine contre 55843 la semaine précédente, et 99595 à la même période l'année dernière. La demande a été bonne, la Chine, le Pakistan, et la Turquie ont manifesté un intérêt.
-Dans le Sud-est, la semaine dernière, les conditions ont été ensoleillées à parfois nuageuses. La récolte s'est accélérée à un bon rythme car les conditions météorologiques idéales ont permis au travail sur le terrain de progresser sans interruption. Les producteurs ont continué à signaler des rendements plus faibles et des qualités réduites dans les régions qui ont reçu une humidité excessive pendant l'automne. En Caroline du Nord , les activités ont progressé plus lentement, les champs sont restés trop détrempés.La récolte y est terminée à 81% en Alabama, 73% en Géorgie, 64% en Caroline du Nord , 68% du Sud, et 49% en Virginie, ce qui est inférieur à la moyenne quinquennale.
-Dans le Delta, de faibles quantités de précipitations ont été signalées dans le Nord-delta. Les activités se terminaient dans de bonnes conditions, la récolte du coton et les travaux d'automne étant presque terminés. Les producteurs ont déclaré qu'ils étaient généralement satisfaits des rendements et de la qualité de la récolte La récolte y est terminée à 99% en Arkansas, 91% au Missouri et au Tennessee, 99% en Louisiane et 95% au Mississippi. L' avancement est finalement proche de la moyenne quinquennale malgré les ouragans à répétition.
-Au Texas, des pluies intermittentes ont apporté de légères précipitations dans certaines régions du Texas. Dans l' est les champs ont été labourés et des engrais ont été appliqués, Les activités d'égrenage se sont poursuivies dans les zones côtière. Dans l'Ouest, des précipitations plus abondantes auraient été bénéfiques, la récolte y est terminée à 90 %.
Sur le plan International, la perspective de voir Janet Yellen ex-présidente de la FED au poste de secrétaire au Trésor dans la future administration de Joe Biden , et l' espoir d'un vaccin alimente les marchés. De nombreux pays préparent des campagnes de vaccination. Les investisseurs anticipent également un plan massif de relance, avec des dépenses publiques accrues ce qui affaibli le dollar. Le dollar est toujours bas et dans une tendance baissière, le DXY clôture à 91,790.
En attendant un vaccin, la pandémie, elle, ne faiblit pas, nous venons de dépasser les 62 millions de cas dans le monde, avec plus de 1,460 million de décès. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché avec plus de 267000 décès et plus de 13 millions de cas.

METEO AUX ETATS-UNIS

La saison des ouragans dans l’ atlantique Nord est officiellement terminée, et la récolte du coton aux USA se termine également. Les précipitations du mois d'octobre ont été supérieures à la normale, mais inférieures en novembre. La semaine dernière, le temps etait ensoleillé et legèrement nuageux, avec des précipitations dans le Sud Delta.

STOCKS ICE US CERTIFIE DE COTON

Les stocks ICE de coton an pleine saison de récolte, s’ établissent en baisse à 115929 balles pour 118394, la semaine précédente . Les stocks sont au dessus de la moyenne quinquennale, à la même période.

LE DOLLAR

L’ indice DXY représentant le dollar contre un panel de devises étrangères à clôturé la semaine dernière en baisse à 91,790, et la tendance est toujours baissière. C' est la 1ère clôture en dessous de la résitance des 92, depuis presque 2 ans 1/2. La nomination préssentie de Janet Yellen au poste de secrétaire au Trésor américain et Joe Biden qui a évoqué un plan de soutien massif de 3000 milliards ont pesé sur le dollar. Les cambistes anticipent une augmentation de la masse monétaire. De plus, les chiffres du chômage US, les indices de confiances des consommateurs et, les chiffres de l'inflation ont déçu la semaine dernière.
Un dollar bas est généralement favorable aux marché des matières premières libellées en dollars.

Commentaires