zanatan

#SP500 : Money Printing Pump !

Éducation
CME:SP1!   Contrats à terme S&P 500
J'ai vu un tweet en fin de semaine dernière affirmant qu'il "était trop tôt pour vendre en l'absence de chandeliers baissiers". C'est vrai au vu de la clôture du SP500 , mais c'est faux en terme de pricing.

Pourquoi ?

Le SP500 est le marché le plus liquide de tous marchés internationaux. Il est majoritairement "tradé" à travers les options. Or le calcul du prix des options est fondé sur des modèles mathématiques dont le plus connu est le Black-Sholes.

Ce modèle prend plusieurs hypothèses dont la première est que la direction du sous-jacent ne peut être prévue à l'avance.
Seule l'AMPLITUDE du mouvement peut être prévue !!! (l'Analyse Technique dérive de cette affirmation avec les mouvements mesurés et l'effet de balancier .....)

Quelle était l'amplitude prévue entre le 19 décembre 2018 et le 18 janvier 2019 ?

Depuis plusieurs mois et même durant la chute du mois d'octobre, le SP500 a évolué dans la zone de son écart type. Du 19 décembre au 18 janvier cela donnait une évolution du SP500 comprise entre 2242 et 2598 points. Donc sauf à connaître une information décisive avant les autres et vu le contexte en décembre, les traders sur options ont géré les positions avec ces bornes en perspective.

Prendre ses bénéfices ou vendre le marché à 2600 points était donc une position tout à fait normale !

Qu'en a-t-il été réellement ?

Il apparaît que le marché a été soutenu par une injection de liquidité sur les marchés depuis décembre. On appelle cela du Printing Money Pump. Les banques centrales se sont apparemment "entendus" pour calmer les marchés à la dérive. Le SP500 a donc pu passer les 2600 points pour aller se percher à 2677 points

J'attire votre attention sur ce point parce qu'il n'y a aucune raison qu'on injecte de la liquidité dans un marché qui reste dans sa zone d'évolution de 1 écart type ...sauf si le marché a un problème non encore connu. Je ne vais pas spéculer sur la suite mais je garde cette information comme un élément négatif dans mon journal de trades.

En attendant d'autres informations, ce soutien a permis au marché de se retrouver dans une situation où il peut souffler.

Ma stratégie jusqu'à la prochaine échéance du 15 février :

Pour cette analyse, je vous propose une approche statistique comme le font les traders sur options avant toute intervention. Je vous donne mes résultats. Chaque trader a sa méthode de calcul. Si vous désirez en savoir plus sur les calculs ci-dessous, je vous invite à vous former sur le pricing. C'est à mon avis la base pour intervenir sur les marchés financiers en toute connaissance de cause.

1) Mon système de pricing prévoie une évolution du SP500 entre 2470 et 2755 points d'ici le 15 février 2019 (soit 20 jours de trading depuis le 16 janvier)
2) le SP500 devrait varier de moins de 32 points pour 2 séances sur 3
3) La variation maximale devrait être de 64 points 19 séances sur 20
4) Une variation de + 64 points est possible 1 séance sur 20.

(Les probabilités quotidiennes se font en comparant la clôture de la veille avec la clôture du jour)

Que faire de ces statistiques ?

Je vais les croiser avec les informations données par mes graphiques et je vais en déduire une stratégie.

1) l'indice côte 2677 points. Le point médian est 2613 points.
2) Le graphique m'indique une cible à 2735 points ... donc 20 points sous les 2755 la borne de 1 écart-type.
3) le graphique montre un support entre 2600 et 2580
4) le graphique montre que son dernier creux est situé à 2440 points soit 30 points sous les 2470.
5) En données hebdomadaires la tendance est toujours baissière.

3 Conclusions :

1) Je garde mon sens prioritaire d'intervention Vente - Rachat car la tendance est toujours baissière en données hebdomadaires.
2) Ma principale stratégie jusqu'au 15 février sera donc de vendre vers 2735 ou à son approche (2723). Le timing de vente sera déterminé par les statistiques sur les variations quotidiennes
3) le rachat des positions de vente est prévu vers 2613 voire 2580 points
3) Par contre je ne viserai pas le plus bas de décembre pour le moment et certainement jusqu'au 15 février.

Cette stratégie sera adaptée en fonction des mouvements du SP500 jusqu'à mon point de vente (si l'indice y arrive) et en fonction des variations quotidiennes. Je serai par exemple très attentif et alerté par une éventuelle baisse de plus de 64 points durant une séance.
Commentaire: Update : une clôture au dessus des 2671 points est nécessaire pour commencer à viser les 2735. Une clôture au dessus des 2703 augmenterait fortement les probabilités.
Commentaire: En sortant du biseau par le bas le contrat SP500 a lancé un signal de vente à 2635 points. La cible minimal est estimée à 2590 points. Ce repli ne remet pas en cause la cible à 2735 points pour le moment.

Commentaires